Je me présente, je m’appelle Alexandre et voici mon histoire

Salut à toi visiteur de mon blog.

Je suis heureux de te recevoir sur mon petit espace numérique 🙂

Mon blog est consacré à partager l’expérience de ma famille dans notre déménagement et notre installation à Montréal. 

Il a aussi pour but de partager avec vous des ressources et guides gratuits pour vous aider vous aussi dans votre projet d’installation à Montréal.

Car soyons clair.

Déménager à Montréal n’est pas la chose la plus facile que vous ferez dans votre vie.

Et si partager mon expérience peut vous aider, alors je serais très heureux !

 

Qui suis-je ?

Je m’appelle Alexandre et approche de la quarantaine à grand pas. 

Marié avec Erin, une Canadienne de l’Ontario et père de 3 enfants âgés de 7 ans (Owen), 6 ans (Juliet porteuse d’une trisomie 21) et 3 ans (Guillaume).

J’ai grandi à Nancy et habitais dans la région parisienne avant de partir à Montréal où nous habitons aujourd’hui.

 

Voici mon histoire en quelques lignes

Vers l’âge de 7 ans, j’habitais Nancy et ma mère m’envoyait en vacances à Paris chez ma grand-mère.

En toute confiance, ma mère me mettait dans le train et demandait à des inconnus de me surveiller. C’était une toute autre époque !

Train-paris-nancy Je me présente, je m'appelle Alexandre et voici mon histoire

Si je n’avais pas pris ce train il y a plus de trente ans, serais-je aujourd’hui à Montréal ?

J’ai pris le train de cette manière à plusieurs reprises. Cela m’a sans doute donné le goût du voyage… et une certaine indépendance dès mon plus jeune âge !

Et puis, c’est grâce à cela que j’ai pu vivre deux expériences très particulières.

La première est quand ma mère a demandé à un inconnu qui était à la fenêtre du wagon avec des lunettes de soleil de me garder. Pris par surprise, il n’a pas pu refuser. Cet inconnu était Michel Platini, le fameux footballeur ! Bon, il m’a gardé 5 minutes puis, il est parti au wagon restaurant pour le reste du voyage, me confiant à un des ses amis qui voyageait avec lui 😉

La seconde expérience significative est une des raisons pour laquelle je suis aujourd’hui à Montréal. En effet, ma mère m’avait confié alors à un couple de jeune québécois en voyage en France. Ce couple avait particulièrement pris soin de moi et je me rappelle même qu’ils m’avaient offert un petit vélo en fil de fer forgé confectionné pendant le voyage.

Comme quoi, la vie ne tient pas à grand chose !!!

Depuis, j’ai toujours gardé un certain goût pour le Canada, et j’ai effectué mon premier séjour en 2000 à l’occasion d’un job de fin d’études. J’ai ainsi passé près de 4 mois à Montréal à travailler pour une petite start-up puis 1 mois et demi en vacances à Toronto.

C’est ainsi que j’ai rencontré celle qui deviendra quelques années plus tard mon épouse.

Puis je suis rentré en France pour commencer un nouveau job, me marier puis fonder une famille. 

 

Pourquoi nous avons déménagé à Montréal

Cela faisait plusieurs années que mon épouse m’incitait à déménager au Canada.  Mais j’avais toujours une plus ou moins bonne raison de répondre « plus tard ».

Et puis, en janvier 2016, nous avons pris la décision de partir à Montréal.

Pourquoi ce changement ?

En fait, je vois cinq principales raisons de notre choix :

  • Comme dit le proverbe, « Ce que femme veut, homme fait » ! C’est bien vrai. Cela faisait près de 15 ans que mon épouse me soufflait l’idée… j’ai fini par écouter 🙂
  • Ma fille est porteuse d’une trisomie 21. Sa prise en charge a été exceptionnelle selon moi au CAMSP de Versailles. Mais au niveau scolaire, ce n’était pas cela (malgré tous les efforts consentis par son école maternelle pour l’accueillir). Le discours n’était pas très positif, son AVS (quand on a eu la chance d’en avoir) n’était pas top du tout. Bref… On s’est dit que l’herbe serait plus verte ailleurs et qu’au Canada ça irait mieux (bon, concrètement, c’est juste différent) 
  • J’ai refusé un changement de poste qui m’aurait obligé à être en déplacement la plupart du temps. C’était sans aucun doute un signe pour dire : « il est temps de faire autre chose » !
  • Je ne souhaitais pas que mes enfants vivent dans le climat lourd que nous avions connu suite aux attentats.
  • Un peu sans doute aussi la crise de la quarantaine qui commence et qui me pousse à faire autre chose, voire autre chose, vivre ailleurs 😉

Bref, les planètes étaient alignées !

Photo-de-Montréal-prise-du-Mont-Royal-300x225 Je me présente, je m'appelle Alexandre et voici mon histoire

Photo de Montréal prise du Mont Royal

Pourquoi Montréal et pas une autre ville au Canada ?

En fait, c’est venu assez naturellement.

  • Comme c’est le cas à la maison, on parle français et anglais à Montréal
  • C’est une grande ville et les possibilités d’emploi nous semblaient plus importantes qu’ailleurs
  • Mais Montréal reste une ville à taille humaine et où la vie n’est pas trop cher (en tout cas, c’est ce qu’on pensait à l’époque)
  • Je n’avais pas aimé Toronto que je trouvais trop impersonnelle.
  • C’est la ville où mon épouse et moi nous nous sommes rencontrés

 

La chronologie de notre départ à Montréal

Voici en quelques lignes la chronologie de notre départ à Montréal.

Notre objectif était que les enfants puissent commencer l’école à Montréal en septembre.

  • Mon épouse étant Canadienne, elle a pu me parrainer afin que je puisse obtenir ma résidence permanente. Nous avons commencé les démarches administratives en janvier 2016
  • J’ai quitté mon job fin avril 2016.
  • Mon épouse est partie à Montréal en juin 2016 pour trouver un appartement et inscrire les enfants à l’école
  • On a passé le mois de juillet à vider notre appartement en France.
  • Les déménageurs sont venus début août chercher une partie de nos cartons pour les mettre sur le bateau en partance pour Montréal. Le reste a été entreposé chez ma mère, vendu ou donné à des amis ou Emmaüs.
camion-déménagement Je me présente, je m'appelle Alexandre et voici mon histoire

Partir à Montréal – nos cartons partent pour le bateau

  • On a rendu les clefs de l’appartement le 13 août et sommes partis le 16 août.
  • Nous avons passé une bonne quinzaine de jours à emménager (en fait plus, mais c’est une autre histoire). La carte bleue a chauffé et Ikea s’est enrichi sur notre dos (aujourd’hui à refaire, je ferai autrement comme je le partagerai avec vous dans un autre article)
  • Les enfants ont bien commencé l’école en septembre et on a pu enchaîner ensuite avec les autres démarches administratives sur place (permis de conduite, sécurité sociale…)
  • J’ai reçu ma résidence permanente en janvier 2017.

Ce ne fut pas de tout repos, mais on a réussi et j’en suis fier !

Si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde… et franchement je pense qu’on aurait dû partir à Montréal plus tôt. Mais on ne va pas refaire l’histoire.

Par contre, je pense qu’on aurait pu économiser de l’argent.

Mais là aussi, j’ai appris de mon expérience et je vais partager mes trucs et astuces dans un prochain article pour dépenser moins si vous souhaitez partir à Montréal  !